Faits divers et d’йtй

Une lettre reзue la semaine derniиre de Chalon-sur-Saфne n’a pas laissй que de me piquer au vif.

Mon grincheux correspondant me demande quousque tandem je le raserai avec mes histoires а dormir debout. Il me dйnie toute ingйniositй dans les aperзus. La Fantaisie, considиre-t-il, m’est а jamais rebelle.

Il ajoute froidement que mon style est saumвtre et galipoteux.

Tous ces reproches ne seraient rien encore sans un post-scriptum venimeux – postale flиche du Parthe – dans lequel il ne me l’envoie pas dire :

« Berner le lecteur est d’un art facile. Gageons, cher monsieur Faits divers et d’йtй, que vous ne seriez pas foutu (sic) de tourner un simple fait-divers. »

А ce dernier reproche, dois-je l’avouer, mon sang n’a fait qu’un tour (et encore). J’ai trempй dans l’encre mon excellente plume de Tolиde et j’ai rйdigй, en moins de temps qu’il ne faut pour l’йcrire, un petit lot de faits-divers qui ne sont pas, je m’en flatte, dans une potiche.

Depuis que Laffitte est devenu ministre pour avoir ramassй une йpingle dans la cour d’une banque, je ramasse tout, mкme les dйfis.

Voici mon petit Faits divers et d’йtй essai :

----------------------------------------------

TEMPS PROBABLE POUR DEMAIN

Sec avec peut-кtre de la pluie. Tempйrature relativement йlevйe, а moins d’un abaissement thermomйtrique.

----------------------------------------------

L’ACCIDENT DE LA RUE QUINCAMPOIX

Un jeune ouvrier menuisier, le nommй Edmond Q…., вgй de 48 ans, йtait occupй а remettre des ardoises а la toiture de la maison sise au 328 de la rue Mazagran, lorsqu’а la suite d’un йtourdissement, il fut prйcipitй dans le vide.

L’accident avait amassй une foule considйrable et ce ne fut qu’un cri d’horreur dans toute l’assistance.

On s’attendait а voir l’infortunй s’abattre sur Faits divers et d’йtй le pavй quand, en passant devant la fenкtre du premier йtage, quelle ne fut pas la surprise de la foule en constatant que l’ouvrier, sollicitй par les њillades d’une femme de mauvaise vie qui s’y trouvait, et comme il en pullule dans ce quartier, s’arrкta dans sa chute et pйnйtra par la fenкtre dans la chambre de la prostituйe.

Les mйdecins refusent de se prononcer sur son йtat avant une huitaine de jours.

----------------------------------------------

LES NOUVEAUX WAGONS DE LA COMPAGNIE DE L’Ouest

Un bon point а la Compagnie de l’Ouest. On vient de mettre en Faits divers et d’йtй circulation les nouveaux wagons pour priseurs. Une plaque de cuivre, sur laquelle se trouve inscrit le mot Priseurs, indique la destination de ces voitures.

Il sera donc interdit dйsormais de priser dans d’autres compartiments que ceux rйservйs ad hoc.

А partir du 1er juillet, tous les wagons de premiиre classe seront munis de glaзouillottes qui ne sont autres que les bouillottes dans lesquelles l’eau chaude est remplacйe par de la glace.

Il est а souhaiter que pareille mesure s’applique aux deuxiиmes classes et mкmes aux troisiиmes.

Terminons par une bonne nouvelle.

La Compagnie de l’Ouest vient Faits divers et d’йtй enfin de donner satisfaction aux incessantes rйclamations des mйcaniciens.

L’hiver prochain, sur toutes les grandes lignes, les locomotives seront chauffйes.

----------------------------------------------

ENCORE DES BICYCLETTES

M. le prйfet de police, au lieu de pourchasser les bookmakers et les innocentes petites marchandes de fleurs, ferait beaucoup mieux de songer а rйglementer les bicyclettes qui, par ces temps de chaleur, constituent un vйritable danger public.

Encore, hier matin, une bicyclette s’est йchappйe de son hangar et a parcouru а toute vitesse la rue Vivienne, bousculant tout et semant la terreur sur son passage.

Elle йtait arrivйe au coin du boulevard Montparnasse et Faits divers et d’йtй de la rue Lepic, quand un brave agent l’abattit d’une balle dans la pйdale gauche.

L’autopsie a dйmontrй qu’elle йtait atteinte de rage.

Une voiture а bras qu’elle avait mordue a йtй immйdiatement conduite а l’Institut Pasteur.

----------------------------------------------

OЩ LA FALSIFICATION Va-t-elle SE NICHER !

On vient d’arrкter et d’envoyer au Dйpфt un charbonnier, le nommй Gandillot, qui avait trouvй un excellent truc pour faire fortune aux dйpens de la bourse et de la santй de ses clients.

Cet honnкte industriel livrait а ses pratiques, au lieu de l’eau qu’on Faits divers et d’йtй lui demandait, un petit vin blanc de son pays qu’il achetait а vil prix.

La fraude n’a pas tardй а кtre dйcouverte, grвce а l’indisposition d’une vieille dame d’origine polonaise, la veuve Mazur K…., rentiиre, qui envoya au laboratoire municipal le liquide douteux.

Le brave Auvergnat aura а rendre compte а la justice de son ingйnieuse combinaison.

----------------------------------------------

BAISSE ACCIDENTELLE DE LA SEINE

Un accident йtrange et, par bonheur, assez rare, vient de jeter la perturbation chez tous les riverains de la Seine.

Un йnorme chaland, chargй de papier buvard, est venu heurter une des piles du Faits divers et d’йtй Pont Royal. Une voie d’eau se dйclara, et le bвtiment coula immйdiatement.



Le papier buvard contenu dans le chaland absorba bientфt toute l’eau ambiante et il s’ensuivit un abaissement de 1m20 dans l’йtiage du fleuve.

Les pompiers du poste de la rue Blanche, mandйs sur-le-champ, arrivиrent et se mirent en devoir de rйtablir les choses en leur йtat.

Aprиs six heures de travail acharnй, la Seine avait repris son niveau normal.

Malheureusement, les braves pompiers, dans leur zиle, ne manquиrent pas de causer force dйgвts.

Signalons notamment l’йtablissement de bains froids Faits divers et d’йtй Deligny, qui a йtй littйralement inondй.

Un peu moins de zиle, que diable !

----------------------------------------------

Eh bien ! mon vieux Chalonnais, suis-je foutu (sic) de tourner un fait-divers, oui ou non ?

Loufoquerie

Cet homme me contemplait avec une telle insistance que je commenзais а en prendre rage. Pour un peu, je lui aurais envoyй une bonne paire de soufflets sur la physionomie, sans prйjudice pour un coup de pied dans les gencives.

– Quand vous aurez fini de me regarder, espиce d’imbйcile ? fis-je au comble de l’ire.

Mais lui se leva, vint а moi, prit mes mains avec toutes les Faits divers et d’йtй marques de l’allйgresse affectueuse.

– Est-ce bien toi qui me parles ainsi ? dit-il.

Je ne le reconnaissais pas du tout.

Il se nomma : Edmond Tirouard.

– Comment, m’exclamai-je, c’est toi, mon pauvre Tirouard ! Je ne te remettais pas. Mais pardon, si j’ose, n’йtais-tu point dans le temps blond avec des yeux bleus ?

– C’est juste, je me suis fait teindre les cheveux et les yeux ! Suis-je pas mieux en brun ?

Ce pauvre Tirouard, j’йtais si content de le revoir ! Depuis le temps !

Et nous йgrenвmes les souvenirs du passй.

Et Faits divers et d’йtй Machin ? Et Untel ? Et Chose ? Hйlas ! que de disparus !

Tirouard et moi, nous йtions dans la mкme classe au collиge. Je ne me rappelle pas bien lequel de nous deux йtait le plus flemmard, mais ce qu’on rigolait !

Il mettait au pillage la maison de son pиre qui йtait quincaillier et nous apportait chaque matin mille petits objets utiles ou agrйables : des couteaux, des vis, des cadenas, des aimants (j’adorais les aimants).

Moi, en ma qualitй de fils de pharmacien, je gorgeais mes camarades d’un tas de cochonneries : des pвtes pectorales, des dattes. Entre-temps j Faits divers et d’йtй’apportais des seringues en verre (ф joie !) et des suspensoirs qu’on transformait en frondes.

Un jour – mon Dieu ! ai-je ri ce jour-lа ! – j’arrivai muni d’une boоte de biscuits dont chacun recelait, si j’ai bonne mйmoire, soixante-quinze centigrammes de scammonйe.

Toute la classe ne fit qu’une bouchйe de ces friandises traоtresses, mais c’est une heure aprиs qu’il fallait voir les faces livides de mes petits camarades ! Mon Dieu ! ai-je ri !

Ah ! ce jour-lа, le niveau des йtudes ne monta pas beaucoup dans notre classe !

Comme c’est loin Faits divers et d’йtй, tout зa !

Et avec Tirouard, nous nous remйmorions tous ces vieux temps disparus.

– Te rappelles-tu mon expйrience de parachute ?

Si je me rappelais son parachute !

Un jeudi, dans l’aprиs-midi, Tirouard nous avait tous conviйs а une expйrience due а son ingйniositй.

Il avait attachй un panier au bec d’un vieux parapluie rouge, insйrй un chat dans le panier, et lвchй le tout au grй de la brise.

Le grй de la brise balanзait l’appareil dans les airs pendant de longues heures. Toute la ville йtait sens dessus dessous.

La tante de Tirouard Faits divers et d’йtй, qui adorait son chat et n’avait jamais rкvй pour lui une telle destinйe, poussait des clameurs а fendre des pierres prйcieuses.

Finalement, l’appareil alla s’accrocher au coq du clocher, et il ne fallut pas moins d’un caporal de pompiers pour aller dйlivrer le minet aйrien.

– Et maintenant, demandais-je а Tirouard, que fais-tu ?

– Je ne fais rien, mon ami, je suis riche.

Et Tirouard voulut bien me conter son existence, une existence auprиs de laquelle l’Odyssйe du vieil Homиre ne semblerait qu’un pвle rйcit de feu de cheminйe.

Quelques traits saillants Faits divers et d’йtй du rйcit de Tirouard donneront а ma clientиle une idйe de l’originalitй de mon ami.

Certaines entreprises malheureuses (entre autres la Poissonnerie continentale – laissйe pour compte des grands poissonniers de Paris) dйterminиrent Tirouard а s’expatrier.

Son commerce de pacotilles ne rйussit guиre mieux.

Jeune encore, d’une nature frivole et brouillonne, il ne regardait pas toujours si les marchandises qu’il importait s’adaptaient bien aux besoins des pays destinataires.

Il lui arriva, par exemple, d’importer des йventails japonais au Spitzberg et des bassinoires au Congo.

Dйgoыtй du commerce, il partit au Canada dans le but de faire Faits divers et d’йtй de la haute banque. De mauvais jours luirent pour lui, et il se vit contraint, afin de gagner sa vie, d’embrasser la profession de scaphandrier.

Les scaphandriers йtaient fortement exploitйs а cette йpoque. Tirouard les rйunit en syndicat et organisa la grиve gйnйrale des scaphandriers du Saint-Laurent.

Fait assez curieux dans l’histoire des grиves, ces braves travailleurs ne demandaient ni augmentation de salaire ni diminution de travail.

Tout ce qu’ils exigeaient, c’йtait le droit absolu de ne pas travailler par les temps de pluie.

Ajoutons qu’ils eurent vite gain de cause Faits divers et d’йtй.

Tirouard s’occupa dиs lors du dressage de toutes sortes de bкtes. Le succиs couronna ses efforts.

Tirouard dressa la totalitй des animaux de la crйation, depuis l’йlйphant jusqu’au ciron.

Mais ce fut surtout dans le dressage de la sardine а l’huile qu’il dйpassa tout ce qu’on avait fait jusqu’а ce jour.

Rien n’йtait plus intйressant que de voir ces intelligentes petites crйatures йvoluer, tourner, faire mille grвces dans leur aquarium.

Le travail se terminait par le chњur des soldats de Faust chantй par les sardines, aprиs quoi elles venaient d Faits divers et d’йtй’elles-mкmes se ranger dans leur boоte d’oщ elles ne bougeaient point jusqu’а la reprйsentation du lendemain.

А prйsent, Tirouard, riche et officier d’acadйmie, goыte un repos qu’il a bien mйritй.

J’ai visitй hier son merveilleux hфtel de l’impasse Guelma, oщ j’ai particuliиrement admirй les jardins suspendus qu’il a fait venir de Babylone а grands frais.


documentauifiov.html
documentauifpzd.html
documentauifxjl.html
documentauigett.html
documentauigmeb.html
Документ Faits divers et d’йtй